in

Psg Monaco :  un joujou qui coûte des millions

psg monaco

L’AS Monaco, c’est le joujou que le Prince Albert a prêté aux magnats russes. Au casino, les millions sont passés sur la table mais à l’heure d’affronter le PSG, le club peine faire sa place dans la jet set ! A jouer à la roulette russe, il a même failli disparaitre !

 

Des joueurs qui ont la réputation d’enfants trop gâtés

 

Avec son éternelle et sympathique écharpe rouge autour du cou, le Prince Albert est, à jamais, le premier supporter de l’AS Monaco. Il ne rate jamais un match ! Avec de très bonnes puisque sa majesté détient quand même encore un bon tiers des parts du club. Mais si les yachts et les formule 1 font son bonheur, on ne peut pas en dire autant des footballeurs ! Ce dimanche, sur la pelouse du Parc des princes, les parisiens de Nasser Al-Khelafi  doivent cependant se méfier de joueurs qui ont la réputation d’enfants trop gâtés du football français

 

Au bord de la faillite et de la disparition

 

Le titre de champion de France de l’AS Monaco en 2017 ou la finale de Coupe d’Europe perdue en 2004, avec Didier Deschamps comme entraineur, ne pèsent pas bien lourds. En embauchant en 2018, le populaire Thierry Henry comme coach, le Prince Albert a même cru que son club chéri avait bien tiré le gros lot ! Flop total, puisque le jeune entraineur débutant n’a duré que quatre mois à peine sur le banc, avant d’être viré.

Sur le célèbre rocher, les propriétaires du club n’avaient pas envie de revivre les sombres heures qui ont vu les rouge et blanc au bord d’être rayés de la carte du football d’élite !

Le club avait déjà failli vivre le pire lorsqu’il s’est retrouvé en seconde division en 2011. Mais à Monaco, les millions ne comptent pas. Deux après le club retrouve l’élite. L’épisode Thierry Henry lui aussi en a coûté quelques uns. Surtout lorsque le club a du rappelé Léonardo Jardim, l’entraineur précédent, licencié avec un joli pactole pour partir et un nouveau beau chèque pour… revenir ! Il sauvera cependant le club d’une nouvelle descente aux enfers.

Une offre de 500 millions et la une des tribunaux

Le prince Albert rêvait mieux sportivement, autant que de voir son club faire la une des faits divers et des tribunaux entre 2015 et 2019. Ce fut le cas avec son actuel président Dmitri Rybolovlev dans une affaire de tableaux de maitres dans laquelle il aurait été la victime. L’énigmatique président avait même fait l’objet d’une perquisition dans son très luxueux penthouse qui domine la baie de Monaco.

Nasser Al-Khelafi et le PSG, eux jonglent mieux avec les mêmes millions et les stars qu’ils savent attirer à Paris. Le Prince Albert doit bien vivre de regrets parfois. Ceux d’avoir choisi les fortunes russes plutôt que celles des émirats. Pourtant même aux plus belles heures de gloire, il est arrivé au club monégasque de jouer devant des tribunes vides. Il faudrait sans doute d’autres argument pour faire signer un jour les cheiks ! Pourtant, en 2018, La Gazzetta dello Sport clamait haut et fort que le club aurait été convoité par un investisseur d’Abu Dhabi, prêt à débourser 500 millions pour prendre la place de Dmitry Rybolovlev.

Kylian M’Bappé fait perdre 35 millions au club !

En ce mois de décembre, le magnat russe Dmitri Rybolovlev fête ses dix ans de présence à la tête de l’AS Monaco ! Son plus beau coup : avoir revendu le jeune Kylian M’Bappé au PSG pour 180 millions en 2018 juste après le titre de champion de France des rouge et blanc. Mais comme la star parisienne n’a pas prolongé au PSG et se retrouve libre de choisir sa prochain destination un clause de 35 millions supplémentaires est bel et bien passée sous le nez de l’AS Monaco. Cependant, la pépinière monégasque a encore de belles munitions. Pourtant elle a du se résoudre à dégraisser sérieusement les effectifs ces dernières années pour éviter une nouvelle fois le pire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

L’urgence, aujourd’hui, est de rentabiliser enfin les investissements financiers consentis depuis des années. Le Prince Albert s’impatiente de voir son club jouer les montagnes russes malgré quelques coups d’éclats comme celui de Kylian M’Bappé. A son grand soulagement, à la fin de la saison, les plus grands clubs européens s’arracheront le prometteur Aurélien Tchouameni. En matière de transferts et de plus values, le club a déjà démontrer son savoir faire avec les James Rodriguez, Layvin Kurzawa, Benjamin Mendy, Anthony Martial aujourd’hui à Manchester United ou Bernardo Silva qui brille avec le rival City  .

 

 

Rédigé par Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

commentaire