in

Claude et Koh-Lanta, quand la justice s’en mêle

Claude et Koh-Lanta, quand la justice s’emmêle

Une 20e saison de Koh-Lanta pleine de rebondissements. Après une finale sans gagnant, c’est normalement Claude qui aurait dû décrocher le titre. Une privation dont il pourrait remédier grâce à la justice.

Une finale sans gagnant

Cette année, pour la saison anniversaire de Koh Lanta, les téléspectateurs ont été victimes d’une grande décision. En effet, pas d’aventuriers gagnant pour cette finale.

Et pour cause, on le sait désormais, certains des aventuriers de cette saison auraient, comme l’a déclaré l’animateur de l’émission Denis Brogniart lors du prime de la finale, manqué au code d’honneur de Koh-Lanta.

 

Afficher cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Claude Dartois (@claude_kohlanta)

Des candidats qui auraient mangé lors du tournage, en demandant de la nourriture à des locaux vivants sur les îles. C’est en premier Teheiura, qui avait été accusé le 9 novembre de s’être fait livrer de la nourriture. Ce dernier avait par la suite avoué, décrivant même avoir mangé un steak frites. Une véritable trahison.

Mais le Polynésien n’est pas seul. Un scandale sur des dîners clandestins a ensuite été révélé. Des dîners auxquels auraient d’ailleurs assisté les deux finalistes, Claude et Laurent.

C’est d’ailleurs Claude qui, en théorie, aurait dû gagner cette finale de Koh-Lanta La Légende. Il aurait donc dû être sacré aventurier de la saison, et remporté la somme de 100 000 euros. Mais rien de tout ça ne lui est parvenu. Pour les raisons évoquées plus haut, pas de gagnant cette année, et les 100 000 euros ont été versés à l’association Fonds pour Bertrant Kamal.

Claude pourrait faire appel à la justice

Privé de son titre de gagnant cette saison, Claude s’est très rapidement exprimé sur les réseaux sociaux à propos de cette saison particulière.

Ce soir, je suis ni triste, ni déçu de ne pas avoir le titre. Ma véritable victoire sur toutes ces aventures restera votre soutien, vos messages, vos sourires et nos échanges.

Une décision effectuée par la production de l’émission, la société ALP, qui s’est elle aussi exprimée et qui déclare :

Nous assumons pleinement cette décision qui est parfaitement légale et conforme aux valeurs et au code d’honneur de Koh-Lanta.

Cependant, une question se pose alors. Claude a-t-il le droit de réclamer ses gains en justice ? Et, si on en croit un certain avocat, la réponse est oui.

En effet, c’est l’avocat spécialiste des contrats de travail des émissions de téléréalité, Jérémie Assous qui s’est exprimé sur le sujet.

On ne peut pas faire travailler un salarié 24 heures sur 24 ni le priver de nourriture en dehors des heures de travail, quel que soit le consentement des candidats. C’est interdit d’organiser de telles conditions de travail.

Selon lui, Claude serait parfaitement légitime à attaquer la production de l’émission Koh-Lanta aux prud’hommes, afin d’être déclaré gagnant de cette saison, et donc, de toucher la somme des 100 000 euros.
Des déclarations sur lesquelles le principal concerné, Claude, ne s’est pas encore exprimé. Nous attendons donc de savoir si le célèbre aventurier de Koh-Lanta va décider ou non d’attaquer la société de production en justice.

Rédigé par blandin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings