in

Une invitée licenciée de son travail à cause de son passage dans TPMP !

Une invitée licenciée de son travail à cause de son passage dans TPMP !

Virée pour avoir manifesté ! Pauline Rapilly Ferniot vient témoigner de son action pour soutenir l’éducation nationale face à la situation actuelle. Son passage dans Touche pas à mon poste va devenir la cause de son licenciement.

La crise sanitaire apporte son lot de débats sur le sujet et l’émission Touche pas à Mon Poste est le lieu idéal pour défendre ses idées et échanger sur les différentes façons de penser. Récemment, l’actualité s’est portée sur Jean-Michel Blanquer et les décisions qu’il a pu prendre dans la fonction de Ministre de l’Éducation. Sur le plateau de TPMP était reçu vendredi 28 janvier deux militants contre ses actions, mais ce passage dans l’émission n’a pas été au goût de tous…

La défense d’une cause 

 Pauline Rapilly Ferniot et Nour Durand-Raucher deux militants écologistes étaient les invités de ce vendredi afin de discuter de leur action qui a beaucoup fait parler sur les réseaux sociaux. 

 

La raison de la manifestation 

En effet, depuis la crise sanitaire, l’éducation nationale et notamment les enseignants, ne cessent de dénoncer la difficulté de suivre les nouvelles mesures annoncées en peu de temps. Alors que la rentrée est arrivée quelques semaines auparavant, celle-ci n’était pas encore claire sur les mesures à adopter. Le Ministre de L’Éducation Jean-Michel Blanquer a pris la parole tardivement sur le protocole de cette rentrée scolaire.

Peu après cette annonce, une source a révélé que le Ministre de l’Éducation était en réalité à Ibiza durant son annonce, ce qui a eu le don d’agacer de nombreuses personnes. Les restrictions contraignent à partir en vacances et le fait que le Ministre ne soit pas sur place pour sa prise de parole attendue n’a pas plus à la population.

Pour cela et afin de dénoncer plusieurs mesures prises, certaines manifestations sont organisées. Mais, l’action dont nos deux militants écologistes à beaucoup fait parler…

Une action peu commune

Les deux militants ont proposé une action hors du commun, plutôt sur le ton de l’humour, Pauline Rapilly Ferniot explique sur le plateau comment cette idée leur est venue :

Le lundi soir, je me dis : c’est pas possible de se foutre de la gueule des profs à ce point-là. Mais venez, on va tous en maillot de bain danser devant le ministère, puis on dit qu’on fait une réunion de travail. Il était minuit, j’écris à deux-trois potes, évidemment tout le monde dormait, et à un moment, il y a quelqu’un du parti des écolos qui me dit : ‘C’est une idée de génie, tu prends Nour (Durand-Raucher, ndlr), tu lui dis d’y aller en sosie de Blanquer, vous mettez tous un masque de Blanquer, sauf Nour, et Nour, c’est Blanquer ! 

Une action surprenante qui a beaucoup fait rire, cependant qui a également fait réagir du mauvais côté et la militante en a d’ailleurs fait les frais.

 

Licenciée pour avoir manifesté

Malheureusement pour la militante, l’action menée la conduit à perdre son travail. Elle explique comment cet événement s’est produit :

J’ai été virée juste avant ! En fait, la première action a très bien marché. Vous nous aviez déjà invités et on a dit non. Sauf que moi, entre-temps, j’ai dit à ma boss : je vais peut-être devoir partir plus tôt, demain parce qu’il y a TPMP à 19 heures et là, elle a dit : oula, ça va être compliqué. Donc je lui ai dit après : moi, je t’ai dit quand j’ai été recrutée que j’ai été élue à Boulogne, que j’avais une image publique et que des actions comme ça, ça allait arriver.

Alors la militante se fait-elle licencier à cause de ses idées, de son action ou bien parce que son emploi n’est pas compatible avec sa fonction d’élu ? Le mystère reste entier et nous attendons le dénouement de cette affaire.

Audrey Dufet

Rédigé par Audrey Dufet

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

commentaire