in

« Maxwell, qui ? « : de l’anonymat en France au statut de star en Angleterre

maxwel cornet instagram

Entre anonymat, banc de touche ou sifflets des supporters à Lyon, et star en Angleterre, il y a un monde ! Maxwell Cornet vient d’être élu joueur de l’année de l’autre côté de La Manche à Burnley !

C’est ce que revéle le journal Lancslive, près de Manchester.

Maxwell Cornet est aujourd’hui le chouchou des supporters du club de Burnley. Ils viennent d’en faire leur nouvelle idole ! Voilà de quoi passer de bons réveillons et remplir ses chaussettes de Noël à l’heure où en Angleterre, le fameux Boxing day, qui démarre le 26 janvier, déposent des millions au pied des sapins des joueurs ! Même si c’est aux prix de sacrifices et que ces derniers enchainent matchs sur matchs pendant cette période ! Pas question de prendre le temps penser passer les fêtes en famille. Maxwell Cornet, c’est certain, n’a plus l’ombre d’un regret de s’être fâché avec Jean-Michel Aulas le très controversé président de l’Olympique lyonnais !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cornet Maxwel #27 (@cornetmaxwel)

Maxwell se pince pour se dire « non je ne rêve pas » 

 S’il y a quelques mois en arrière quelqu’un avait dit à Maxwell Cornet qui allait fêter Noël adulé par les fans de Burnley dans le plus prestigieux des championnats du monde en Premier League , il aurait doucement éclaté de rire. C’est pourtant le conte de fée que ce jeune footballeur pratiquement inconnu du grand public, en dehors des supporters lyonnais, est en train de vivre.

et L’été dernier encore, les sifflets du Groupama stadium et le cauchemar qu’il vivait sur le banc de touche avaient de quoi remettre en question toute sa jeune et prometteuse carrière ! De quoi se demander s’il ne touchait pas le fonds et s’il allait s’en remettre.

Mais dans le monde cruel du football, tout va très vite, dans un sens comme dans un autre ! Entre des supporters contents de se débarrasser de lui et des fans hystériques qui s’arrachent désormais son maillot et ses autographes, Maxwell Cornet est bien en train de se pincer pour se demander s’il ne rêve pas debout !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cornet Maxwel #27 (@cornetmaxwel)

Les supporters craignent voir les clubs milliardaires venir leur piquer leur vraie petite perle !

Balloté à tous les postes par ses entraineurs à Lyon, Maxwell Cornet n’en finit pas de marquer chez les Clarets (surnom du club de Burnley, de la couleur bordeaux des maillots du club.) Les supporters le voient désormais comme leur sauveur providentiel !  Aujourd’hui, ils craignent même que les grands clubs milliardaires viennent leur piquer leur petite perle ! Avec un salaire de près de 60 000 euros par semaine, Maxwell Cornet est passé dans une autre monde, et ce n’est pas fini.

L’été dernier, il avait déjà été la recrue la plus chère sur lequel le club de Burnley n’ait jamais investi ! Pas mal pour un inconnu ou presque ! En Angleterre, certains font même un parallèle avec l’arrivée d’un certain Arsène Wenger à Arsenal, lorsque les journalistes se demandaient «  Arsène Wenger ? Qui c’est celui là… »

Les bookmakers parient désormais gros sur la cote du jeune Maxwell Cornet.

Les bookmakers parient désormais gros sur sa cote

Acheté au club de Metz où il avait fait toute sa formation, Maxwell Cornet est arrivé à Lyon comme le futur Karim Benzema. Mais il a très vite du déchanté ! Difficile de croire que celui qui était presque devenu un pestiféré à Lyon est désormais une star en Angleterre. Ses déboires sur les bords du Rhône n’avaient pas découragé son père, véritable mentor ou agent à ses heures. Ce dernier en avait fait déjà voir de toutes les couleurs à son club formateur. Papa voyait les choses en très grand pour son fils et leurs comptes en banque !

Les évènements ont fini par lui donner raison !  Malgré les 2,2 millions mensuels de salaire déjà perçus à Lyon.

Rédigé par Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings